Le Mali riche est la meilleure assurance pour le malien aujourd’hui et la garantie la plus sure pour son avenir. Sans la richesse on ne peut assurer au citoyen les services de base qui, seuls, peuvent lui donner des chances de se développer et de croire en des lendemains meilleurs. Sans la richesse on ne peut garantir des revenus suffisants au malien lui permettant de vivre décemment et de jouer pleinement son rôle dans la société. Sans la richesse, l’Etat est démuni et ne peut assurer la sécurité à laquelle nous aspirons tous. Sans richesse, le pays ne peut lutter contre le chômage et est condamné à voir s’enfuir les meilleurs de ses fils, les plus vigoureux, comme c’est malheureusement le cas depuis plus d’un demi siècle, créant un vide synonyme de pauvreté, de précarité et de mendicité.

Le Mali doit se bâtir à partir du paradigme de la recherche permanente de l’enrichissement. L’enrichissement des maliens comme facteur déterminant du bien être collectif. La quête individuelle étant source de réussite collective comme on le voit ailleurs. L’enrichissement de la collectivité à travers la réalisation de toutes les conditions lui permettant de bénéficier des outils indispensables au progrès socio économique. Nous allons mettre au gout du jour ce paradigme, lui donner une position centrale et faire en sorte que le malien, où il se trouve et quelque soit sa situation, soit persuadé que la réussite individuelle est facteur de progrès collectif. Nous allons faire en sorte que les outils de cette réussite individuelle soit disponible à tous et partout sur le territoire.

La richesse à créer ne peut l’être de manière satisfaisante que si elle est fondée sur les véritables forces du Mali. On ne peut et on ne doit s’enrichir qu’à partir de nos potentialités intrinsèques. C’est pourquoi nous devons investir de manière massive dans l’agriculture et dans le soutien à la ruralité pour que nos compatriotes vivant de la production agricole puissent se réaliser et progressivement se muer en entrepreneurs agricoles. Pour qu’aussi on puisse réaliser la diversification indispensable de notre production agricole sur fond de productivité et de progrès technologiques. Nous allons également soutenir l’industrie malienne afin qu’elle se hisse à la hauteur de nos attentes, notamment dans le secteur agro alimentaire. Son niveau actuel n’est pas satisfaisant et doit être considérablement rehaussé.

Si les maliens nous font confiance, nous allons mettre l’Etat à sa véritable place, celle d’un organisateur de l’environnement économique, d’un régulateur chargé d’assurer l’équité entre les acteurs économiques et enfin celle d’un souteneur pour que les secteurs ayant besoin de protection et ceux ayant besoin de promotion le soient. L’esprit d’entreprise légendaire du malien, celui qui lui permet de s’imposer ailleurs dans le monde, nous aidera à donner à notre économie la vigueur qu’elle mérite et que le malien attend.

Notre politique économique et financière sera mue par la création permanente de conditions indispensables à l’essor économique du malien et du Mali. Nos initiatives de soutien à la ruralité également. Nos actions d’investissement dans les infrastructures aussi. Pour que le Malien, à l’instar du citoyen que nous souhaitons construire, devienne un créateur de richesse au lieu de demeurer un bénéficiaire de don d’autrui !

Télécharger le document

X